No comment

Nicolas, le 28 mar 2005

« I don’t want to be known as the granddaughter of the Hiltons. I want to be known as Paris. »
-Paris Hilton

#subjectif

Photophone

Nicolas, le 25 mar 2005

« Photophone »… Je déteste ce mot. Pourtant, sous la pression de certains membres du w3sh Crew et pour les besoins de mes nouvelles tâches quotidiennes, j’ai fait l’acquisition d’un « photophone »… Un smartphone, en fait, le modèle idéal en fait.
Il n’avait rien pour me plaire au départ. Un peu gros, un peu grand (plus que mon Samsung en tout cas), de marque Nokia (je n’ai jamais eu et n’ai jamais voulu de Nokia), indisponible en renouvellement de forfait chez mon opérateur… mais à force d’en voir autour de moi, à force de les essayer… j’ai rejoint le clan de Nghia, Jérôme, PRC, Mathieu… J’ai acheté un Nokia 7610.
Et je ne regrette pas ! Il correspond exactement à mon utilisation d’un smartphone : téléphonie, gestion des contacts, SMS, emails courts, photos volées et mise à jour de contenu de site web en situation de mobilité… Le clavier, qui semble un peu étrange au premier abord s’avère des plus confortables à l’usage. L’estéthique de l’appareil est particulièrement réussi et aurait mérité d’être placé dans les rangs de la série Nokia Tendance Fashion. Le modèle en ma possession est de couleur crème avec des attributs dorés et chromés… voir photo ci-dessous.
C’est LE produit qu’il me manquait ! Il ne me reste plus qu’à bien le maîtriser… mais pour ça, je connais des experts qui pourront assurer ma formation…

#hightech #subjectif

megapixel

Nicolas, le 25 mar 2005

2 petites photos prise avec mon 7610 lors d’une soirée couscous en « famille »… avec Steph, Delphine, Nghia, Jérôme et Jérôme, Socrate et moi :-)


Nghia et Steph. Nghia tente de cacher le fait qu’à la nuit tombée, il se déguise en mexicain pour arpenter les rues de Bercy.


Mon couscous, au poulet… très sucré et succulent.

Un grand merci à l’équipe du resto qui est en train de devenir un des nombreux repères de la w3sh family (y serais-tu pour quelque chose, Steph?)

#subjectif

De battre mon coeur s'est arrêté

Nicolas, le 20 mar 2005

debattre.jpg

Cette dernière semaine, voir la précédente même, j’ai très peu écrit. Pour de multiples raisons et principalement 2:
– J’ai eu une masse de travail assez concidérable et quelques changements dans ma vie professionnelle ont créé un chaos certain dans mon organisation… rien de grave, heureusement.
– J’ai la chance de pouvoir participer à un projet rédactionnel fortement intéressant qui monopolise une grande partie de mon attention. Ce qui limite les sujets que je traite habituellement dans mon weblog.

Je ne sais pas quand ni comment je vais continuer à mener tout ça de front. Je ne sais pas à quel point je vais modifier la ligne éditoriale, mais en attendant, je n’ai qu’une chose à dire :
Allez voir le film De battre mon coeur s’est arrêté avec Romain Duris et Aure Atika, réalisé par Jacques Audiard (Sur mes lèvres). Ce film est tout bonnement à couper le souffle. Je pense même que je vais me le refaire demain (c’est le printemps du cinéma !)…
Je ne vais pas vous faire le pitch du film (on est pas sur allociné), ni rentrer dans les détails du pourquoi ce film me marque tant (j’ai un psy pour ça)… mais juste, allez le voir !

Sur ce, je vais éviter de faire de bétises et aller me coucher très vite, la semaine reprend sur les chapeaux de roues… J-10

#subjectif

uneautrevie.com

Nicolas, le 19 mar 2005

Un spot publicitaire à la télévision a attiré mon attention. Il s’agit d’un écran vert avec écrit simplement en blanc uneautrevie.com, avec une voix off énonçant le même slogan.
Je me précipite sur mon clavier et en bon mouton que je suis, je tape l’adresse dans mon navigateur (Safari rulz!). Après quelques instant de teasing (que je ne vais pas dévoiler… ou pas trop), je tombe sur ce qui est en fait un site de la marque automobile Jaguar.
Pas de quoi s’affoler: le site n’est franchement pas terrible. Rien à voir avec un site Volvo !!!
Ce n’est pas parce que Jaguar veut communiquer sur ses modèles abordables qu’il faut faire un site cheap…

#média

SNCF

Nicolas, le 18 mar 2005

La SNCF a changé de logo… et n’aurait pas dû !
Ce nouveau logo est vraiment moche, aussi bien au niveau de la typographie qu’au niveau des couleurs.
En tout cas, chapeau à l’agence qui a pondu cette daube et a ramassé très certainement une certain quantité de craquants en échange… souvenons-nous du logo de l’ANPE, qui bien que nettement plus réussi, avait coûté une somme indécemment exhorbitante.

SNCFlogo.jpg

#média #subjectif

Je n'en fini pas de revenir du Cebit

Nicolas, le 17 mar 2005

Bien que je ne sois pas sujet à un régime particulier, comme Socrate, et que mon corps soit particulièrement réticent à la prise de poid (59,5 kg pour 1,80m), le régime allemand fait des dégâts certains. Je me suis pesé en arrivant (j’ai pratiqué le pays à plusieurs reprises, je savais à quoi m’attendre). 59,5kg. Normal. Après 3 jours de Cebit à hanovre, des kilos de saucisses, de poissons et autres viandes pânées, des pommes de terre et de chou, de petits pains et de fromage, le verdict est indiscutable: 62, 5kg. Prise de poids: 3kg en 3 jours. Pourtant, on en a brûlé des calories…

Le retour du Cebit correspond également à une période où beaucoup de choses changent dans l’organisation de ma vie quotidienne. Il me semble que le plus gros du travail lié au Cebit se déroule après le retour… Plus tout un tas d’autres choses… Mon passeport est bien arrivé, mais le départ pour NYC a été reporté.

Je vais reprendre la ligne rédactionnelle de mon weblog dès que j’aurais retrouvé ma vitesse de croisière… a priori au début de la semaine prochaine.

Merci de votre patience.

#subjectif

Exposition Warhol à la maison Européenne de la photographie – écrit par Michel Hennin

Nicolas, le 16 mar 2005

La maison Européenne de la photographie accueille du 23 février au 4 mai 2005 plusieurs grands noms de la photographie. La diversité des talents exposés impose à toutes et à tous de parcourir les salles de cette expo parisienne.
Les organisateurs mettent en avant les photographies d’Andy Warhol et ces fameux « red books ». Elle omet de nous inviter à découvrir ou redécouvrir Baltermans et Gardin. Ce choix, purement marketing à mon sens, attirera certainement nombreux visiteurs, habitués aux Unes de Voici et Gala (liste volontairement non exhaustive), avide de people et de vide.

red

Car vide il y a, à cette exposition Warhol. Ces « red books » n’ont d’intérêt que par les sujets photographiés. Si vous aimez les icônes des années 60 à 90, ces quelques photos exposées, sans mises en valeur spécifiques, satisferont votre curiosité.
L’égérie du Pop-art ne vous dévoilera que des morceaux épars de sa vie. Cette intimité parfois vulgaire ne mérite pas le déplacement. Si vous aimez Andy Warhol et le pop art, je vous invite à franchir le périphérique et vous dirigez à Lyon, au musée d’art contemporain pour découvrir « Andy Warhol, l’œuvre ultime ». Il s’agit alors d’une vraie exposition de plus de 200 pièces. Les polaroïds punaisés laissent place à des tableaux révélateurs du talent de Warhol. Vous serez touchés par les photos inédites et surtout les dernières œuvres de sa vie. Toute l’influence de Pollock et Basquiat se retrouve dans les toiles exposées. Si vous aimez la peinture abstraite, laissez vous emporter par ces peintures et sérigraphies exceptionnelles.
Cette exposition est relayée avec talent par Pop Up!. Dépêchez vous, le 8 mai, la magie disparaît et Mao ne vous suivra plus du regard….

Mais revenons à Paris et aux talents cachés de cette expo. Si comme moi, vous ne connaissiez pas Gianni Brengo Gardin, vous seriez sensibles à son œil. Il rencontre Doisneau à Paris et cette sensibilité transpire dans son œuvre. Ses photos m’ont davantage bouleversé que Doisneau car l’homme est discrètement présent et s’efface face à la beauté de la nature ou de la création humaine. Si Doisneau fait de l’individu son point de vue photographique principal, Gardin situe l’homme en observateur distant. Ses instants de vie quotidienne, cette réalité, parfois brutale, nous est montrée avec recul. J’ai aimé cette distance, génératrice de pensées et de prise de conscience. Malgré la dureté de certains clichés, nous ne sommes jamais gênés. Gardin réussit à nous communiquer son émotion avec puissance et beauté. Je suis tombé amoureux de ce photographe et la qualité des tirages exposés est certainement une raison essentielle à cet envoûtement.

gardin
Pour ma génération, née sous la bipolarisation du monde, ces photos nous remémorent le temps jadis. Une ère scindée entre le bien et le mal, entre la démocratie et la dictature, entre l’information et la désinformation. « L’œil de la Nation », surnom de dmitri Baltermans , est la pierre angulaire de la communication de l’Empire Soviétique d’alors. Une volonté de magnificence et de symbolique au service de l’URSS toute puissante qui servit à la propagande durant trois décennies. Ces clichés sont autant de sujets d’école. Ces photos sont un monument d’Histoire. Elles sont la perception de millions de russes durant 30 ans de leur monde.
Pour les occidentaux, c’est la remémoration de nombreux secrétaires généraux de l’URSS jusqu’à Gorbatchev. Une fresque historique dense que l’on regarde de l’autre coté du mur…. Une nostalgie que l’on visionne en noir et blanc tels nos rêves.

baltermans
La maison Européenne offre à nos yeux toute la beauté de la photographie. Le cliché volé d’une star en deserrance à Staline sur son lit de mort se juxtapose à la beauté de l’Italie et de ses femmes….
Visitez cette expo et dites moi quel artiste vous a subjugué !

#art #événements #subjectif

10 ans c'est long

Nicolas, le 15 mar 2005

10 ans … l’age de Google. 10 ans pour devenir incontournable. 10 ans, une éternité dans notre petit monde informatique.
Ca laisse rêveur…

#subjectif

Back to Paris

Nicolas, le 12 mar 2005

Ca y est. J’ai posé mes sacs. J’ai salué mon chat. Passé les coups de fil de rigueurs pour annoncer mon retour en une pièce. Je posterai dans les jours à venir les anecdotes de cette aventure au Cebit. Pour l’instant, je vais me reposer.

#subjectif