dannychoo.com

Nicolas, le 28 mai 2006

Danny Choo

C’est à l’occasion d’un article sur les Candy Girls pour The Playblog, que j’ai découvert le site de Danny Choo. Je l’ai ensuite remisé au fin fond de mes favoris, là où les adresses prennent la poussière bien contre mon gré.
Aujourd’hui, j’ai eu l’occasion d’y retourner après une petite ballade sur le plus que célèbre Akihabara News, avec les allusions de Daimaou sur un certain Danny. Ma curiosité exacerbée, me revoilà sur dannychoo.com. Le site n’a pas changé, mais la durée de visite que je peux y consacrer est nettement plus confortable.
Je reste scotché, épaté par la richesse de ce site (bon, ok, faut aimer les sujets traités), par la richesse apparente de ce type qui semble avoir des journée de plus de 30 heures pour arriver à faire tout ce qu’il fait.
En tout cas, j’y passe un bon moment et je sens mes instincts de collectionneur qui se réveillent… ça va faire mal :s

#média

VAIO type U VGN-UX50

Nicolas, le 27 mai 2006

SONY VAIO VGN-UX50

Ce n’est plsu une nouvelle pour les geeks d’entre vous, mais voici une belle petite machine signée Sony. Sa petite taille ne permet pas de taper de manière classique et l’usage des 2 pouces sera de rigueur.
Au programme, un processeur Intel Core Solo U1300 cadencé à 1,06Ghz, 512 Mo de mémoire vive, un disque dur de 30Go, un écran 4.5″ WSVGA 1024×600 tactile, Wifi, Bluetooth, port cartes mémoires CF et MS, une webcam et un lecteur d’empreintes digitales. Une bien belle bête aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Espérons qu’il n’aura pas le même destin que le OQO qui, il me semble, ne connait pas un très grand succés.
(crédit photo: Akihabara News)

#hightech

Sel et poivre par Camila Prada

Nicolas, le 27 mai 2006

Camila Prada

Tout à fait dans l’ambiance LocoRoco, cette salière à la vague allure de chat et cette poivrière à l’allure de… je sais pas, chez Thorsten Van Elten. Trouvables ici pour 35£. Et si vous décidez de faire la collec’, d’autres objets sont disponibles, aussi variés qu’une tirelire-chat ou une sucrière-chat

#design

Aving Korea Webzine

Nicolas, le 26 mai 2006

Aving Korea Webzine

#hightech #média

3 voyages au Japon sans bouger

Nicolas, le 24 mai 2006

Nobody Knows

L’excellent film de Koreeda Hirokazu, Nobody Knows (誰も知らない – 2004), diffusé sur Canal plus hier soir, aborde le sujet des enfants japonais abandonnés par leur mère désirant refaire sa vie. Sujet abordé également par Kitano dans L’été de Kikujiro (菊次郎の夏 – 1999) sur le ton humoristique propre à Kitano.
Basé sur une histoire vraie, Koreeda donne, ici, un film brut de réalité et de tendresse, un film poignant qui réunit de très jeunes acteurs extraordinaires tenant leur rôle de main de maître. Au final, un film qui nous dépeint la lente descente aux enfers de quatre enfants livrés à eux même dans l’indifférence la plus totale d’une société qui préfère fermer les yeux sur la dure réalité de leurs voisins.
Et oui, le Japon, au delà de nos fantasmes de passionnés, n’est pas un pays facile.

Japanese Graphics Now

L’incontournable éditeur Taschen n’en finit plus de fêter son 25ème anniversaire et c’est tant mieux pour nous. Ainsi, Japanese Graphics Now! donne un aperçu en 350 pages, sous la direction de Gisela Kozak et Julius Wiedermann, du Japon graphique, passant en revue les packaging, les publicités et print en général. Une grande source d’inspiration pour tous graphistes et une référence certaine pour les assoiffés de culture.

Kirino Natsuo - Out

Kirino Natsuo a été récompensée par le prix de la Japan Mystery Writers’ Association en 1998 pour son livre Out. Porté à l’écran en 2002 par Hirayama Hideyuki et fruit d’un futur remake américain dirigé par Nakata Hideo prévu pour cette année, ce roman, paru chez Seuil Thrillers, met en scène 4 femmes dont l’une d’entre elles tue son mari. S’en suit une descente aux enfers certaine dans uns lutte pour la liberté, le pouvoir et l’argent. Out, outre sa récompense, a reçu un accueil chaleureux en occident. J’espère qu’il ne me décevra pas (je ne l’ai pas encore lu).

#culture #design #lectures

Test casque skullcandy G.I.

Nicolas, le 24 mai 2006

Skullcandy G.I.

Je vous l’avez annoncé précédemment, un échantillon des produits SkullCandy sont disponibles chez The Phone House. Vu qu’il y a un de leurs magasins en bas de chez moi, il ne m’a pas fallu longtemps pour craquer et ainsi vous proposer un petit test (ou aperçu) du casque G.I.
L’ouverture du blister, d’usage pour les casques de cette valeur, est plutôt difficile à ouvrir. La bonne surprise vient avec ce que dévoile ce blister : des mousses de rechanges noires – contrairement à celles montées sur le casque qui sont en tissu type camouflage urbain -, le câble assez long mais très souple avec un variateur de volume, l’adaptateur jack 3,5-6,3mm et une housse de rangement.
Même si les plastiques du casque ne sont certainement ce que l’on peut faire de mieux en matière de finitions, cette profusion d’accessoires et la solidité manifeste du casque font rapidement oublier ce sentiment. Le casque est relativement léger compte tenu de sa taille et du fait qu’il soit destiné à un usage… tout terrain.
Au niveau du son, la membrane de 41mm fait du bon travail rendant un son riche mais manquant un peu de précision dans les aigus et saturant légèremment dans les très basses fréquences. Il est sûr que nous n’avons pas à faire à un casque HiFi, mais ce « G.I. » sent sort très bien. Après quelques utilisations en situation (métro, marche à pied, VTT), je n’ai pas trouvé le casque trop lourd, ni désagréable à l’usage, ce que je craignais compte tenu de son apparence massive.

modèle: Skullcandy G.I.
prix: moins de 60€

plus solidité et design
les accessoires
les écouteurs pivotent (casque type DJ) permettant un grand confort d’écoute quelque soit la « position sur la tête »
moins les basses saturent un peu
le réglage du volume est obsolète
la finition aurait pû être un peu plus soignée

#hightech

VOLVER de Almodovar – écrit par Michel Hennin

Nicolas, le 21 mai 2006

volver

Almodovar fait partie de ma short list lorqu’il sort un Film. Quelque soit la critique, je me déplace pour voir ses films. Et une fois de plus, je ne suis pas déçu.
Il ne cherchera certainement pas la Palme d’Or cette année avec Volver (rendez-vous dans quelques jours !), mais ce film obtiendra certainement des prix. Et Penelop Cruz a toutes les chances de son coté.
C’est d’autant plus triste pour moi que cette artiste enchaine les mauvais roles avec régularité alors que le cinéma européen est fait pour elle et Pedro davantage encore.
Un très bon film à voir

Cruz

#culture

Nouveautés PSP pour mai et juin

Nicolas, le 21 mai 2006

Forbidden Siren 2

Les longues heures passées à rattraper mon retard en regardant les 3 saisons de 24 heures (soit 72 heures sur 2 semaines) en DVD, pour faire le test du jeu éponyme sur PS2 ne m’auront pas empéché pas de vous dire que le célèbre et controversé jeu d’horreur, également sur PS2, Forbidden Siren, revient dans un deuxième volet plutôt prometteur. La furtivité et la survie sont bien sûr au rendez-vous et ce nouvel opus est enrichi d’une race supplémentaire d’ennemis tout en gardant son mode de vision révolutionnaire. Le jeu est dirigé par Keiichiro Toyama et les scènes sont tournées avec des acteurs réels dans des décors réels. Les droits cinématographiques ont d’ailleurs été acquis par Hollywood. Espérons que ça ne devienne pas un The Ring (version américaine nullissime du pourtant très bon Ring 「リング」). Sortie prévue en Juin. Vidéo ici.

Comme je n’ai toujours pas de nouvelles de Armored Core Formula Front, je me suis décidé à ressortir Armored Core Nexus des cartons (encore sur PS2 et disponible à la Fnac pour vraiment pas cher, n’hésitez pas :p)

LocoRoco

Mais revenons en à la PSP puisque c’est quand même d’elle dont il s’agit. Pour ceux qui ont eu la curiosité et le bonheur d’essayer LocoRoco avec la mise à jour 2.7 de la PSP, vous devriez être d’autant plus emballé par sa sortie européenne annoncée pour le 23 juin. Enfin un jeu innovant qui vous fera passer de bons moments (attention, ce jeu ne contient absolument aucune violence !).

Syphon Filter : Dark Mirror

Si la sortie de Metal Gear Acid 2 sur PSP ne vous fait ni chaud ni froid car vous ne supportez pas l’idée de jouer à l’espion comme on joue au Poker (c’est à dire avec des cartes), alors la sortie imminente de Syphon Filter : Dark Mirror devrait, quant à elle, vous faire plutôt plaisir : incarnez Gabe Logan qui devra sauver le monde en réussissant 23 missions seul, tout seul.

Talkman Euro

Pour finir, Talkman arrive ! Plus la peine de présenter ce guide de conversation que n’importe quel voyageur devrait avoir en sa possession (si vous avez besoin qu’on vous rappelle de quoi il s’agit, le champs « recherche » est là pour ça… ;)). La version qui nous arrive en mai nous apportera de quoi survivre en allemand, anglais, espagnol, italien, japonais et français.

Il ne me reste plus qu’à annoncer la sortie de World Tour Soccer 2, mais là, je ne pourrais trop vous en dire, n’étant pas à même de parler de … foot.
Ah, un dernier mot, l’accès à la technobiosphere via la PSP est quelque peu délicat en ce moment pour cause de mémoire suiffisante. Je travaille à rétablir tout ça. Je vous prie de bien vouloir m’excuser pour le désagrément.

#psp

Hugo Boss Skin Refreshing Face Wash

Nicolas, le 21 mai 2006

Hugo Boss Skin Refreshing Face Wash

J’ai testé pour vous Hugo Boss Skin Refreshing Face Wash… non, en fait, j’avais besoin d’un savon pour le visage et je suis tombé, dans une chaîne de parfumeries récemment rachetée par un cantonnais, sur la gamme Skin signée Hugo Boss. D’abord attiré par le packaging – ça sert à ça -, plutôt élégant, le prix est raisonnable et je dois dire que je n’ai pas été déçu.
Passons rapidement sur ce qui fait l’intérêt d’un savon : il lave bien, donne à la peau une sensation de fraîcheur et même s’il ne fait pas de miracle (pour ça, se tourner vers le Spot Remover de Origins), on se sent tout bien après l’avoir utilisé. La touche parfumée du savon est légère et ne gène en rien l’emploi ultérieur d’un parfum ou autre eau de toilette (pour ma part, Higher energy par Dior).
Ce qui fait, l’intérêt particulier de ce savon Boss Skin, c’est le contenant. En plastique avec une bague pivotante en aluminium, tout de gris vêtu, il se pose « à l’envers » ce qui évite de le secouer dans tous les sens pour en extirper le précieux liquide. Pour l’instant, rien de bien exceptionnel. Hugo Boss, qui doit voyager souvent, a compris le désastre que peut engendrer une ouverture inopiné d’un flacon de liquide nettoyant dans la trousse de toilette. C’est certainement pour cette raison que ce flacon s’ouvre en tournant d’1/5 de tour (voire 3/14ème comme dirais un grand penseur portugais de la blogosphère) la large bague en alu; on presse et là, Oh! Surprise, une sorte de valve en caoutchouc d’un demi centimètre sort du tube pour dispenser le précieux savon. Le liquide ne peut couler tout seul, sans une pression suffisante sur le tube. Il paraît donc impossible que la bague pivote toute seule, il n’y a pas de prise, et que le liquide se répande dans la trousse de toilette.
Un mot: Bravo ! pour mes bagages.

#subjectif

Deuxième nuit européenne des musées – écrit par Michel Hennin

Nicolas, le 20 mai 2006

louvres

Profitez de votre nuit (19h à 1h du mat) pour visiter de manière inédite les musées parisiens. La grande majorité des entrées des musées seront gratuites. De plus, l’eclairage nocturne donne une nouvelle dimension aux batiments grace à des eclairages splendides.
Rançon du succès de cette manifestation, les temps d’attente sont tres longs. Faites vous un parcours avant et surprenez vous à découvrir des musées plus discrets que le Louvre, Rodin….

Bonne découverte !!

#art #événements