S’informer via son iPhone (1)

Nicolas, le 31 mar 2009

iphone-in-the-subway.jpg

Photo de bmunch was bunglemunch modifiée avec Polaroid Generator sous Photoshop

Vu que je suis un business man, un homme pressé, il ne me reste guère que le temps des transports pour me tenir informer de ce qui se passe dans le monde.
Pour ce faire, mon iPhone a été une véritable révolution. Je dois avouer que, même si je suis affublé d’un PDA ou autre smartphone depuis plus de 9 ans maintenant, je n’ai jamais autant profité que depuis l’iPhone… avec les autres devices, y avait beau faire, y avait toujours un truc compliqué et frustrant qui m’empêchait de vraiment me sentir à l’aise.
Mais alors, parmi la profusion d’appli et de sites disponibles, quels sont ceux qui ont remporté mon suffrage ? Je vous sens fébriles, impatients et curieux. Je vais vous donner de petits échantillons…

rue89-mobile.jpg

Commençons par passer en vitesse sur le cas de Rue89 qui propose une version mobile de son site d’information. Mais au catastrophe, depuis qu’ils ont changé de plateforme, ça ressemble plus à rien. Et je vous dis ça alors que je ne commençais jamais une journée sans m’y plonger, malgré l’absence des commentaires, sur cette version mobile, qui limitait quelque peu l’intérêt du célèbre site participatif d’information.
Mais alors que je suis en train d’écrire ces lignes, je remarque que l’ancienne version du site est de retour, je vous invite donc à vous y plonger !

libe-mobile.jpg

Poursuivons avec Libération, qui propose également une version mobile sous le doux nom d’expresso. Rapide, efficace, information variée. Pas grand chose à dire de négatif… On lui reprochera seulement une absence totale de fonctions avancées de type « envoi par mail », bookmark, etc… qu’on serait en droit d’attendre d’une structure éditoriale telle que Libération.

La prochaine fois, on passera en revue les éditions disponibles via l’app store comme Le Monde, le NYTimes ou la toute nouvelle appli de 20 Minutes édition française… et vous allez voir, ce n’est pas la même limonade !

Chapitre 2, par ici.

#Apple #hack it yourself #média

Roald Dahl – Gelée Royale

Nicolas, le 29 mar 2009

roald-dahl-geleeroyale.jpg

Ca se lit entre 2 stations de métro. Ou plutôt il vous faudra 2 stations de métro pour lire les 2 nouvelles compilées dans ce petit folio : William et Mary, suivi de Gelée Royale.

Roald Dahl a l’art d’emmener le lecteur dans un univers à la limite de l’étrange, à la frontière du cynisme. 2 histoires de couple, l’une carrément fantastique et dramatique me faisant carrément penser à l’expérience que vit le héros de Johnny’s got his gun. La seconde, plus légère, laisse le lecteur sur une fin ouverte, lui donnant le libre arbitre et la difficile mission de conclure à la problématique que Roald Dahl soulève. Et si la masturbation intellectuelle est un exercice qui vous plaît, vous allez avoir de quoi faire !

Une lecture indispensable pour s’endormir un peu plus riche de culture sans forcément avoir trop de temps, ni d’argent.

Roald DahlGelée royale précédé de William et MaryFolio

#lectures

Les 3 vidéos du moment (06-03-09 / 24-03-09)

Nicolas, le 24 mar 2009

Voici une petite sélection de 3 vidéos que j’ai appréciées durant les 3 dernières semaines. Seules conditions : elles sont en HQ et elles sont sur Vimeo. Pour en profiter pleinement, n’hésitez pas à les regarder en plein écran.


TWO BAD – Canon 5DmkII CAR RIG test from Marko Butrakovic on Vimeo. (la HD a été désactivée par l’auteur dans la version embarquée. Cliquez ici pour la voir en HD et en plein écran sur le site de Vimeo.)


Still Moving from mustardcuffins on Vimeo.


Nostalgia from Edgar Maguyon on Vimeo.

#vidéos

OVNI au Japon

Nicolas, le 18 mar 2009

OVNI-Japon.jpg

Roooh la la, j’en reviens pas d’avoir écrit un titre aussi racoleur !

Tout ça pour rameuter du monde sur ce blog, en espérant rapatrier, via flux rss et twitter, au moins autant de visiteurs que sur mon compte flickr qui connaît, ses derniers jours, une véritable explosion de ses statistiques.

Alors qu’en réalité, il ne s’agit ici que d’un article écrit par Claude Leblanc (auteur du Japoscope) dans l’hebdomadaire gratuit franco-japonais OVNI à propos du livre Japon de David Michaud.

Si David n’était pas un ami, je n’éprouverais certainement pas l’intérêt de souligner cet article car l’avis qui en ressort est globalement positif. Mais les remarques de début de prose me semblent un peu tirées par les cheveux.
Claude Leblanc reproche à David d’avoir cédé aux clichés du Japon (un comble pour un bouquin de photos). Clichés ? Comme les salarymen, signale l’auteur de l’article. Mais des salarymen, on en voit partout au Japon. Surtout quand on y travaille, comme c’est le cas pour David.
Là où Claude Leblanc n’a pas tort c’est en signalant qu’aborder le Japon par des clichés vient certainement de contraintes imposées par l’éditeur pour faire correspondre l’ouvrage à la ligne éditoriale de cette collection grand public. David me l’a expliqué à plusieurs reprises : il a tenté, malgré ces contraintes, de garder l’esprit de son blog, loin des fantasmes occidentaux, en grande partie à travers les textes. Car David a non seulement pris la quasi totalité des clichés (photos) de l’ouvrage, mais en a également composé les textes. Ce qui n’est pas forcément le cas pour les autres livres de la collection.
Il n’est pas évident de concilier les contraintes de l’éditeur et la vision propre au photographe-auteur ! Mais David a réussi ce tour de force haut la main et c’est en ça que ce livre sur le Japon est une vraie réussite. Parole de connaisseur. (David ne m’a pas donné un yen pour écrire tout ça et j’ai même acheté mon exemplaire !)

Je dois dire que je suis le premier à fustiger l’usage abondant des clichés sur ce pays, certainement à cause d’un certain ras-le-bol d’entendre toujours les mêmes choses sur les mêmes sujets. Mais au delà des quelques photos d’agences, très « carte postale » (dixit David-himself) ajoutées pour contenter le lecteur lambda, Japon présente ce pays tel qu’il est, tel que vous le découvrirez si vous avez l’occasion de vous y rendre. Et parce que, finalement, il n’y a pas de fumée sans feu, vous comprendrez pourquoi tous ces clichés en croisant les salarymen, les mini jupes super fashion, la maroquinerie de luxe, les sushis et les téléphones portables…

Sur ce, je vous laisse pour profiter de ma fille et ma femme… japonaises (comme de par hasard !).

P.S.: la photo illustrant cet article a été prise avec un Canon EOS 50D + EF 24 mm f1.4 L II USM. Une pure merveille ! Tests en cours de rédaction.

#lectures #photos

Alain Bashung est mort

Nicolas, le 14 mar 2009

Bashung

Alain Bashung est décédé des suites d’une longue maladie, aujourd’hui, samedi 14 mars.
C’est l’un des rares vrais géants du rock français qui nous quitte.
R.I.P.

#musique

“Japon” de David Michaud, le livre, la dédicace

Nicolas, le 13 mar 2009

le-japon_couverture.jpg

Vous présenter David Michaud serait lui faire affront. Mais pour ceux qui dorment au fond de la classe, je vais faire une petite piqûre de rappel :

David Michaud est un photographe de talent qui dédie sa vie au Japon et à sa petite famille. Ami à toute épreuve, il fait parti de ces personnages dont la discrétion et la (vraie) modestie ne peut que céder devant le succès qu’il rencontre auprès de ses lecteurs. A bookmarker et à suivre (quasi) quotidiennement, la pierre angulaire de son travail, son blog : Blog photos du Japon, voir le Japon autrement.

Fort de son succès, voilà que David se retrouve à composer un livre de textes et photos sur le Japon pour les Editions du Chêne.
Le résultat est magnifique. Photos superbes et textes intéressants dans un bouquin qui assure un bon équilibre entre ce que l’on peut attendre de la collection et du style personnel de David.

le-japon_line.jpg

Pour 35 euros, vous le trouverez aisément chez votre libraire. Mais si vous voulez en avoir un peu plus, pour le même prix, je vous invite vivement à vous rendre aux séances de dédicaces pour faire la connaissance de David et profiter de ses enseignements. D’autant qu’il prend vraiment le temps de tchatcher avec les uns et les autres (c’est pas comme D’Ormesson à la fnac). Les groupies présents à la libraire Voyageurs du Monde peuvent en témoigner.

le-japon_dedicace.jpg

Mon exemplaire, le n°21 sur les 45 exemplaires écoulés mercredi dernier chez Voyageurs du Monde, rue Sainte-Anne, Paris

Les prochaines séances prévues avant que David ne rentre au Japon :

Jeudi 12 mars – 17:30 – 19:30
Librairie Géronimo
2, rue Amboise Thomas 57000 METZ
tél: 03 87 74 48 01

Samedi 14 mars 2009
Librairie Itinéraires
60 rue Saint-Honoré 75001 Paris
tél: 01 42 36 12 63
www.itineraires.com
16:00 présentation de l’exposition et visite commentée par David
17:00 séance signatures
18:00 présentation-lecture haïkus par Catherine Belkhodja (sous réserve de confirmation)
Thé japonais et amuse-bouches servis dans la cour de la librairie entre 17:00 et 19:00

Mardi 17 mars 2009 de 16:30 à 19:00
Librairie Chemins en Pages
121 av. Ledru Rollin 75011 Paris
tél: 01 43 38 15 77

Mardi 17 mars 2009 à partir de 19:30
Soirée Polyculture
Holiday Inn Canal de la Villette
19:30 présentation de JAPON autour d’un verre
20:30 dîner-discussion
Toutes les informations seront sur le site : polycultureparis.site.voila.fr

#lectures #photos

Google Adsense va vous intéresser à sa pub

Nicolas, le 12 mar 2009

google-adsense.jpg

Crédit photo : Todd Huffman

Alors que la pub comportementale sur le web a du mal à pointer le bout de son nez de manière efficace, Google Adsense remet au goût du jour les centres d’intérêts que l’on connaissait avec les emailing. Si, si, vous vous souvenez, les cases que vous cochiez ou décochiez frénétiquement lors de l’ouverture d’une boite mail ou lors de l’inscription à un forum. Et bien, c’est ça les centres d’intérêts.

Google Adsense va donc proposer, via un algorithme dont ils ont le secret, une publicité plus pertinente pour l’internaute, donc plus efficace pour les annonceurs, basée sur les centres d’intérêts choisi dans les paramètres de configuration de iGoogle, mais prenant également en compte la navigation de l’internaute pour encore affiner les propositions. Heureusement, Google donne la possibilité de désactiver cette fonction, toujours via les préférences.
C’est vrai que ce serait bête de surfer sur des sites pornos discréto au bureau pour se voir proposer des pubs chaudes-comme-la-braise, le soir, à la maison, lorsqu’on checke ses mails. Déjà que Facebook est une plaie pour les couples, Google ne va pas s’y mettre !

A mon avis, le système est intéressant et j’ai toujours milité pour une publicité plus pertinente pour les internautes, ce qui va dans le bon sens. Quant au fait que Google utilise l’historique de navigation, c’est pas plus mal. Ils stockent déjà les infos, autant les utiliser à bon escient. Et je trouve qu’il vaut mieux proposer ce type de système plutôt qu’un mauvais “comportemental”.

via Wired

#média

iPhoneography se consacre à la photo via iPhone

Nicolas, le 12 mar 2009

iphoneography.jpg

Je rebondis sur l’article que j’avais consacré à la photographie via iPhone pour vous parler en quelques mots d’un blog sympathique sur le sujet : iPhoneography.
Bien complet dans le genre, il permet un gain de temps considérable dans la recherche des applications pour iPhone destinées au traitement de l’image, de la prise de vue au post-traitement… parce que c’est pas tout d’avoir accès à 25000 applications via l’AppStore, il faut encore trouver les bonnes.
Et comme ce blog est plutôt assez actif, on peut y trouver pas mal de source d’inspiration et si ça ne suffit pas, il sera facile de s’orienter vers le groupe flickr associé au blog. Et pour ce qui font semblant de bosser au bureau, il y a toujours le groupe Facebook.

#Apple #photos

Nouvel iPod shuffle, plus petit mais bavard

Nicolas, le 11 mar 2009

ipod-shuffle-3G.jpg
Crédit photo: iFixit

BREAKING NEWS, comme on dit dans les milieux autorisés.

Apple vient de sortir un nouvel iPod shuffle. Encore plus petit que l’ancien, les touches de contrôle se trouvant dorénavant sur le fil du casque, comme pour un iPhone.
Une bonne idée qu’Apple a eu là : comment allez-vous faire pour écouter votre iPod lorsque vous aurez détruit les écouteurs livrés (généralement, je les bousille en un mois environ) ? Et bien, vous rachèterez des écouteurs Apple, à moins qu’il y ait un adapteur disponible (avec mois, durée de vie de 10 jours environs pour les 3 derniers que j’ai utilisé avec mon iPhone). Bon, passons là-dessus, on est habitué, non ?!

La grande nouveauté de ce iPod shuffle est donc qu’il est petit, mais en plus, il parle. En effet, le nouveau shuffle propose aux possesseurs du micro lecteur mp3 d’Apple frustrés par l’absence de navigation, un système tout à fait novateur. Le shuffle annonce les titres des chansons lorsqu’on lui demande et peut même énoncer les playlists pour que, d’un clic, vous choisissiez celle qui vous convient à l’instant opportun.
Dans l’idée, c’est plutôt sympathique de voir qu’Apple nous fait encore preuve d’imagination et de créativité (j’avais peur qu’ils se reposent sur le tout tactile), dans la pratique, je ne suis pas sûr de me faire à la voix mécanique du VoiceOver (c’est le nom de la fonction en question). Déjà qu’elle m’horripile sur mon ordinateur…

Enfin, ce n’est pas ça qui va m’arrêter. Je possède les 2 autres générations de Shuffle et je ne devrais pas faire exception de celle-ci. “Ce sera 79 euros pour 4Go, mon bon monsieur” !

PS : Pour ceux qui se demanderait qu’est ce que je peux bien faire avec un (des) iPod shuffle alors que je tourne plutôt au iPhone ou au iPod touch, je leur répondrais que c’est au cas où j’aurais plus de batterie, j’ai une roue de secours musicale.

#Apple

La fin de The Designers Republic

Nicolas, le 11 mar 2009

the designers republic

The Designers Republic aura marqué durablement les esprits du design avec un travail industriel et futuriste novateur depuis les années 90. Donnant naissance, entre autres, à la charte graphique des célèbres jeux vidéo WipeOut.
C’est d’ailleurs avec WipeOut 2097 que j’ai été confronté la première au travail de The Designers Republic. Une gigantesque claque en pleine figure. Qui restera pendant de longues années une référence absolue pour moi. Au delà du cyber punk, de l’esthétisme manga, DR a créé un référence graphique qui perdure dans le temps. Ce qui est pourtant assez rare. Le “futur antérieur” s’avérant être très daté : Star Trek, Cosmos 1999, Star Wars…
Le studio a fermé ses portes à la fin du mois de janvier dernier suite à la perte de clients majeurs et trop de factures impayées, signale Ian Anderson, fondateur de The Designers Republic.
Il y a fort à parier, malgré tout, que l’influence et l’aura du studio va survivre à cette fermeture.

the designers republic wipeout

via Papangue Project Propaganda

#design