Les 3 vidéos du moment (pour de vrai)

Nicolas, le 23 juil 2010

Pour de vrai, oui, mais une spéciale Mike Kobal qui est sacrément talentueux ! Je vous laisse seuls juges.

Vous connaissez la suite :

Voici une petite sélection de 3 vidéos que j’ai appréciées durant les 2 dernières semaines. Seules conditions : elles sont en HQ et elles sont sur Vimeo. Pour en profiter pleinement, n’hésitez pas à les regarder en plein écran.

Another Key Tomorrow: The Story Beyond the Still Chapter 3 (Submission) from Mike Kobal on Vimeo.

Rel in the Studio, Stop motion: Canon 7D from Mike Kobal on Vimeo.

New York City’s only bicycle Track: Kissena Velodrome from Mike Kobal on Vimeo.

#vidéos

The Chemical Brothers – Further

Nicolas, le 21 juil 2010

Du pur Frères Chimiques. Très bon. Mis en boucle. Je profite.

#musique

Les 3 vidéos du moment (mi 2010)

Nicolas, le 21 juil 2010

Ca fait un moment… un très long moment, que je n’ai pas publié un post sur les vidéos à ne pas manquer.
En même temps, vu la fréquence récente de mise à jour de mon blog… c’est un peu normal.
Passons.

Aujourd’hui, je vais déroger à la règle de base de ce type de publication : point de Vimeo, de HD (enfin, si), de clips artistico-musicaux, etc. Mais une série de 3 reportages comme Arte sait si bien les faire : approche non orthodoxe d’un sujet, pourtant commun (en tout cas pour moi), le tout en 3 langues quasi simultanées… le bonheur du sur doublage de l’anglais ou de l’allemand en français. Arte n’a toujours pas compris qu’un bon sous-titre vaut mieux qu’un doublage pourri. Mais peu importe, ce reportage en 3 actes vaut le détour.
Après quelques essais infructueux, impossible de faire fonctionner le player embed d’Arte… voici donc une capture des vidéos à cliquer pour les regarder.

#culture #média #vidéos

How to Destroy Angels – le premier EP disponible

Nicolas, le 19 juil 2010

Je vous en avais parlé, il y a quelques temps déjà, du groupe monté par Trent Reznor, sa femme Mariqueen Maandig, et Atticus Ross. A ce moment, on ne pouvait se mettre sous la dent que le titre The Space in Between, son magnifique clip vidéo et quelques teasers qui n’en finissaient plus de mettre l’eau à la bouche ! Le EP de 6 titres était annoncé pour l’été.
L’été est arrivé et HTDA a tenu sa promesse. Il n’aura pas fallu attendre les derniers jours d’août pour qu’arrive la galette dans les bacs. C’est le 6 juillet tout pile que le CD est apparu dans les shops alors que la version vinyle est encore en attente.

A noter que Trent Reznor applique la même politique à HTDA que celle qu’il avait amorcée avec NIN, c’est à dire la gratuité de la musique en téléchargement. Vous pouvez ainsi télécharger les 6 titres sur le site du groupe, et pas en 128kbps tout plat mais en 320 de la meilleure qualité. La version loss less vous en coûtera 2$ seule ou vous sera offerte avec tout achat de merchandising.
Parce que c’est comme ça que HTDA fait son beurre : t-shirts, stickers, posters… on trouve de tout dans la boutique, à des prix tout à fait convenable.

Alors pourquoi hésiter ? Je ne me suis même pas posé la question et j’ai fait quelques emplettes et ai récupéré au passage la version loss less du EP et la version HD de la vidéo The Space in Between.
Si le trio compte bien détruire les anges, ils n’hésitent pas à contenter leurs amateurs… il ne manque plus qu’un bon concert !

Avant de vous laisser, un petit mot sur les 6 titres du EP. Pas de grande surprise, c’est du Reznor version calme et sombre, en bon Trip-Hop funèbre, enrichie de la voie de Mariqueen qui, à mon avis, est la grande nouveauté de l’univers de Trent Reznor.
Cet album n’est pas un miracle, mais une pierre solide supplémentaire à l’édifice : tout y est soigné, produit à la perfection et entouré du marketing adéquat.
Un exemple de plus que la musique a tout à gagner en se passant des majors.

#musique