Autopsie de la diffusion d’un Hoax sur Twitter

Nicolas, le 26 avr 2011

Il n’est pas fréquent que j’aborde le sujet des réseaux sociaux et autres outils de communications sur ce blog : j’en mange déjà suffisamment toute la journée pour m’éviter une redite ici.

Mais voilà que j’ai trouvé l’expérience de Dan Zarella assez intéressante pour éprouver le besoin de la consigner ici.

Nous parlons ici de Twitter et des rumeurs assez régulières qui annoncent la mort d’une célébrité. Rien d’extraordinaire en soi et facilement vérifiable pour éviter de se laisser prendre au piège du Hoax (c’est comme ça que ce genre de coup de bluff s’appelle).
Mais voilà que le dernier Hoax en date, annonçant le décès de Nelson Mandela a été suivi de très près par Dan et suffisamment tôt pour permettre l’analyse de sa diffusion à travers le réseau Twitter.
Ainsi, on apprend que le message original a été retweeté 71 fois en quelques minutes, que la nouvelle est devenue une « tendance » au bout d’une heure et qu’il y a eu 3h30 d’écoulée entre le premier message et les publications massives de tweets d’infirmation.

A noter que Justin Bieber serait également mort samedi.

Si le sujet vous intéresse, vous trouverez plus de détails sur le blog de Dan Zarella, dans son article Anatomy of a Twitter Death Hoax: “Rip Nelson Mandela”

#média

Test – Filmer, éditer et uploader une vidéo avec l’iPhone

Nicolas, le 24 avr 2011

a brief history of time – 30 seconds in the subway from nicolas gut on Vimeo.

Pour faire suite à l’article consacré à Vimeo, j’ai voulu tester la réalisation d’une petite vidéo et sa mise en ligne en utilisant uniquement mon iPhone.
Voici les contraintes que je me suis imposé :
– rester cohérent avec le type de vidéo que je fais habituellement (voir ici)
– n’utiliser que la 3G pour me connecter
– filmer avec l’application 8mm Vintage Camera
– éditer et uploader avec l’application Vimeo
– la musique est transférée depuis l’ordinateur en mode USB iTunes (j’y reviendrai)
Le décor est planté.

J’ai préféré l’application 8mm Vintage Camera à iSupr8 car cette première semble plus stable, présente un « viseur » plus grand et traite l’image en temps réel en proposant beaucoup plus de filtres et effets. La seconde permet d’enregistrer en HD, mais avec le 3GS, peu importe vu qu’il n’y a pas de HD.

L’enregistrement de la séquence ne pose aucun problème, l’export vers la « pellicule » de l’iPhone, non plus.

Depuis l’application Vimeo, l’import de la séquence vidéo est rapide et je commence l’édition avec une coupe, 5 secondes en plein milieu. Comme la fonction n’existe pas en temps que tel dans l’éditeur, je dois me débrouiller en important une deuxième fois la même séquence pour garder le début du premier clip et la fin du second.
L’éditeur est basic, mais efficace, assez facile à manier malgré la taille de l’écran de l’iPhone. Il faudra juste bien préparer son montage car il ne permet pas toutes les fantaisies que tolère un Final Cut. Et les manipulation des clips peuvent par moment taper sur les nerfs.
A ce sujet un petit tuyau : placez vos titres au bon endroit et éditez-les dans un second temps seulement, ça vous évitera quelques aléas qui m’ont fait perdre bêtement du temps. Egalement, pensez à vous préparer des fonds pour les titres…
Le gros hic de l’application Vimeo, qui se veut un studio totalement mobile, est qu’on a pas accès à sa bibliothèque iTunes. Il faut uploader la musique directement dans l’application. Ce qui signifie qu’il faut se prévoir quelques titres en réserve.
Le montage fini, je l’uploade en qualité standard et je profite du temps nécessaire à l’opération pour éditer les infos de la vidéo : titres, tags et description.

En conclusion, 8mm Vintage Camera fait très bien son travail, même s’il manque quelques paramètres de réglages des filtres. Pour l’édition, on a tout sous la main, en dehors de la musique, pour réaliser un petit montage à la volée, sans ordinateur sous la main. Et on ne se plaindra pas de quelques petites instabilités de l’application Vimeo, parce qu’à ce prix-là (gratuit) et toutes les fonctions proposées… on a pas le droit de se plaindre !

#Apple #tests #vidéos

Wired : application mise à jour et perte des anciens numéros [solution]

Nicolas, le 20 avr 2011


(Ne pas rater ce numéro avec Andy Samberg en couv’ !)

Wired vient de sortir une mise à jour de son application pour iPad et son numéro du mois de mai dédié à la comédie. Numéro de mai disponible gratuitement sur la dite application, c’est la bonne nouvelle.
La mauvaise nouvelle, car il y en a une, c’est qu’avec la mise à jour de l’application, on a la pénible surprise de perdre tous les numéros du magazine précédemment acheté ! A 3,99 $, ça fait un peu mal.

Mais pas de panique, il y a une solution !
– Ouvrir l’application Wired nouvelle mouture.
– Sélectionner les éditions que vous aviez déjà acheté.
– L’application propose de les acheter (bouton « buy ») mais pas de panique, cliquez quand même.
– Assurez-vous que vous vous enregistrez bien avec le compte utilisé pour vos précédents achats de Wired.
– iTunes va ouvrir une pop-up de notification vous signalant qu’aucun paiement n’est nécessaire car vous avez déjà acheté les numéros en question (« No Payment
Necessary. You have already purchased the issue. Touch Download to load
it to your device. OK »
)
– Le contenu se télécharge et vous voilà rassuré !

Ouf… ce n’était pas grand chose finalement, mais suffisamment pour un bon coup de panique !

[Edit] : Richard Ying (@richard_ying) m’a signalé que cette solution ne fonctionne pas pour le 1er numéro de Wired disponible sur le iPad. Celui-ci sera définitivement perdu en attendant qu’une solution soit trouvée par Condé Nast (gratuité de ce premier numéro ?).

#Apple #hack it yourself #média

Vimeo : application mobile et… moby

Nicolas, le 19 avr 2011


Crédits photo : tous droits réservés soxiam

Il y a du neuf du côté de ma plateforme vidéo préférée : Vimeo.

Tout d’abord, une application. L’application Vimeo, disponible sur l’App Store, n’est pas un simple player avec quelques fonctions sociales extraites de la plateforme web. Non, pour ça, il y avait déjà la version mobile du site.
Cette application est, en réalité, une véritable boite à outils proposant 3 fonctions majeures :

la gestion de son contenu : Regarder et gérer ses vidéos, les uploader en SD ou HD directement depuis l’iPhone, remplacer ses vidéos, les éditer ainsi que leurs informations, les partager sur vos réseaux favoris, obtenir les statistiques, les partager dans des groupes et chaînes, gérer les commentaires.

la navigation : Lire vos messages, regarder les vidéos des autres, les commenter, les aimer, en découvrir d’autres.

l’édition : (C’est là, la grande nouvelle) Vimeo propose un véritable éditeur vidéo mobile avec des fonctions qui ne le feront pas rougir devant un Final Cut.
Enregistrer de la video avec mise au point et repère d’alignement, éditer, balancer, monter, ajouter des transitions, titres et effets, contrôler le son et l’habiller. Enregistrer son oeuvre ou l’uploader directement sur Vimeo.

The Vimeo iPhone App Tutorial from Vimeo Staff on Vimeo.

De quoi se passer de son ordinateur ! Finalement, cette application n’est limitée que par la taille du iPhone, même si l’interface est particulièrement bien pensée.

J’ai téléchargé cette application (gratuite), mais je n’ai pas encore eu le temps de m’y pencher sérieusement… top priorité dans ma to-do list compte tenu de la bonne impression que m’a laissé le premier contact. Mais ce que je peux déjà vous dire, c’est qu’en usage navigation et lecture, je n’ai souffert d’aucun lag en 3G. Un bon début !

Dans un autre ordre d’idée, Vimeo, qui se veut une plateforme diffusant un contenu de qualité (en tout cas de meilleur qualité que les autres), résolument tournée vers la créativité et la production, propose un concours avec le plus hype-allumé-calvitié-lunetté-anglaisaméricain des musiciens, Moby, et l’agence Saatchi & Saatchi. Ce concours invite les internautes à créer le clip vidéo de l’un des 3 titres du nouvel album de Moby, Destroyed, proposé en téléchargement. Le gagnant verra son court métrage diffusé à Cannes.
Qui sera le nouveau Gondry ou Jonze ? Peut être vous… mais pas moi, car je n’ai pas le talent temps de m’y pencher avant la date limite (le 9 mai prochain). Plus de détails sur le site de Vimeo.

#Apple #média #vidéos

De la 3D pour l’iPad

Nicolas, le 13 avr 2011

Je suis pas fan de la 3D.
Pour 2 raisons :
– je trouve ça ridicule de regarder un écran avec des lunettes (hors problème de vue)
– j’ai un problème de parallélisme des yeux qui réduit énormément l’effet 3D basé sur la vision binoculaire.

Mais la réalisation du EHCI Research Group de Grenoble a tout pour me plaire : pas de lunette, pas de vision binoculaire requise. Appliqué à l’iPad par Jeremie Francone et Laurence Nigay du laboratoire informatique, pour l’instant à travers des exemples très simplistes, la 3D s’exécute via la localisation du spectateur par la caméra frontale du iPad, permettant au software de générer une image 2D avec la bonne perspective, émulant ainsi l’effet 3D. La localisation de la position du spectateur par rapport à l’iPad se fait en temps réel, ce qui permet cet effet 3D dynamique lorsqu’on bouge ou que l’on bouge le iPad (voir la vidéo).

La limite : ça ne fonctionne pas avec plusieurs personnes devant l’écran. L’usage est donc limité à un spectateur unique et ne pourra que très difficilement être étendu à des produits comme le cinéma ou la télévision.
Ceci dit, la solution est parfaite pour un iPhone, un iPod ou un iPad !

Attendons de vois ce qui en sera fait.

(via Cult of Mac)

#Apple #sciences

Restauration et customisation d’une Les Paul (like)

Nicolas, le 05 avr 2011

Après tant d’hésitations, il fallait bien que je me lance.
Il y a quelques mois, je me suis décidé à donner une nouvelle vie à ma vieille copie de Les Paul qui prenait la poussière pas loin de la cheminée (quand elle ne servait pas de souffre douleur pour la plus jeune de mes 2 filles).

Voici la narration de cette aventure, telle que je l’ai originellement postée sur le forum de guitariste.com

(suite…)

#hack it yourself #musique #subjectif

Test de about.me – carte de visite en ligne

Nicolas, le 04 avr 2011

Depuis quelques semaines, je dépoussière petit à petit certaines zones de mon site web composé d’une home page, de ce présent blog, d’un tumblr et de quelques outils sociaux tels twitter, linkedin, flickr ou vimeo.
Ce coup-ci, c’est ma home page qui a profité du lifting.
Cette page, qui me sert de carte de visite numérique, était composée d’un titre, d’une photo, d’un flux rss de mon activité web (lifestream) et quelques liens (comme dans la sidebar de gauche).
Désireux de modifier drastiquement cette page tout en n’ayant pas vraiment d’idée fixe sur la nouvelle forme à lui donner, ni trop de temps devant moi à y consacrer, j’ai décidé de tester le service about.me.

Je suis tombé sur ce service via la home page de Peter Rojas (engadget, gizmodo, etc…) et me suis laissé séduire par ce réseau de profils et les outils stats qui y sont couplés.

D’un usage extrêmement simple, il suffit de renseigner les champs adhoc et d’uploader une image de fond (et encore, ce n’est pas indispensable) pour se créer une belle page dont l’objectif est d’offrir à vos visiteurs une première impression positive, tout en facilitant leur accès à vos activités web (16 plateformes diverses + intégration de liens direct ou flux rss).

Si l’envie vous en prend, vous pouvez également parcourir divers profils de manière aléatoire via l’un des boutons de la barre d’outils supérieure et si vous êtes séduits par certains d’entre eux, vous pourrez les retenir dans votre dashboard.
Le dashboard, justement, est un vrai plus car il propose des statistiques claires et compréhensibles sans avoir à intégrer quelconque Xiti ou Google Analytics. Egalement, on profitera de l’outil de promotion pour soumettre sa page profil aux moteurs Google, Bing et Yahoo!.

Je vous invite chaleureusement à tester about.me ne serait ce que pour éviter que 123People ne squatte les résultats de requêtes sur votre nom. Parce que, qu’on le veuille ou non, l’identité numérique, ça compte.

Pour finir, je vous propose quelques profils croisés au hasard.

#média #tests