Mon (quasi) fixie – home made

Nicolas, le 15 sept 2011

fixie

fixie

Une bonne coupure d’un peu plus de 2 semaines m’ont été plus que nécessaire en ce mois d’août dernier. Un an que je n’étais pas revenu sur les terres de mon enfance dans le sud de la France et comme à chaque fois que je reviens en été, l’envie d’activités manuelles me reprend de manière irrémédiable.

Après un tour d’horizon des chantiers disponibles, je me suis jeté sur les 3 vélos qui n’en finissaient plus de se délabrer dans la remise en me donnant bonne conscience : Ces vélos seront utiles pour quelques ballades familiales et c’est très triste de voir ces vestiges de mon enfance s’en aller sous la poussière et l’oxydation.
Ni une ni deux, état des lieux. Des roues voilées, trop de rouille sur les gardes boue et les portes bagages. Un grand nettoyage, de la graisse, du démontage, du tri et voici qu’un des vélos est sur pied sans avoir à passer par la case rachat de pièce. Ma fille ainée se précipite dessus et en profite déjà.

Ce qui me laisse le temps de m’attaquer aux choses sérieuses. L’ancien vélo de mon père. Vélo que j’ai moi-même utilisé pendant plusieurs années. Un Starnord de 1982, fabriqué en France. Je vérifie le cadre pour avoir la confirmation que c’est de la bonne came et que ce vélo vaut l’investissement d’une restauration correcte.
J’achète de nouvelles roues, de nouvelles chambres à air, de nouveaux pneus et me vient l’idée d’en faire un fixie en voyant l’état de la transmission à vitesse.
Malheureusement, pas de système fixe, ni même de rétro pédalage, disponible dans les boutiques du coin. Je me rabats donc sur une roue libre de BMX et je la monte sur une roue arrière classique. On reverra ça plus tard.
Pour parfaire le style, j’achète un nouveau guidon qui, toujours beaucoup trop large, devra être coupé l’hiver prochain (vacances de Noël obligent). J’en profiterai pour nettoyer le cadre, retirer les excroissances inutiles depuis qu’il n’y a plus de dérailleurs et qu’il ne reste plus que le frein arrière, repeindre le tout dans une jolie couleurs dont je n’ai pas encore fait le choix et terminer par un nouveau tube de selle et une nouvelle selle.

Donc pour l’instant, un très beau vélo, encore dans son jus et sa rouille, mais qui continuera sa séance de chirurgie en décembre. J’ai quand même pu faire quelques balades et c’était déjà un vrai bonheur !

#hack it yourself #subjectif