Carton plein pour J.J. Abrams

Nicolas, le 22 jan 2012

J.J. Abrams est un personnage comme les Etats-Unis les aime. A ceci près que Jeffrey Jacob est quand même né dans un berceau fait de télévisuel avec un père producteur de télévision et une mère productrice déléguée. Mais ce n’est pas une raison suffisante pour remporter le succès (cf. les enfants d’Aaron Spelling). Il en aura fallu des épreuves et des galères pour que le désormais délégué de l’univers geek dans l’industrie du cinéma puisse atteindre les plus hautes marches et, surtout, être reconnu.
J.J. Abrams en a essuyé quelques uns des revers au cinéma : MI:3, Star Trek… jusqu’à Super 8 que j’ai beaucoup aimé, mais suis-je le seul ? C’est à la télévision que manifestement Abrams a fait son trou au point qu’après Felicity et Alias qui lui ont permis de décoller, c’est surtout Lost qui lui permet de marquer ses lettres au fer à souder sur les cartes mères de nos téléviseurs.
Aujourd’hui, J.J. Abrams doit être fier : Fringe en est à sa 4ème saison (résurrection réussie pour Joshua Jackson de Dawson Creek), Person of Interest continue son petit bonhomme de chemin (Michael Emerson est de retour après Lost dans un rôle qui lui va à ravir) et Alcatraz a débuté il y a 2 semaines (Jorge Garcia, icône geek de Lost est trop en retrait à mon goût).
Et, je dois avouer, je viens de m’enchaîner un épisode de chacune de ces 3 séries à la suite, sans éprouver la moindre lassitude. Je vous conseille donc de jeter un oeil sur ces séries pour combler cette seconde demi-saison télévisuelle.

#culture