CSS3 : opacité des images et couleur du texte sélectionné

Nicolas, le 03 mai 2011

A mes minutes (heures, c’est trop long) perdues, je me replonge avec bonheur dans le HTML et le CSS. Le premier étant passé en version 5 et le second en version 3, j’ai de quoi assurer un bon moment de plaisirs et de (re)découvertes.
Parce que c’est vraiment la sensation que j’ai : redécouvrir le html et le css, ainsi que leur champs drastiquement élargi.

Alors, je m’amuse à faire quelques tests sur ce présent blog avant de me lancer dans une refonte complète du template (oui, ça ne va pas tarder après quelques années sans changement de thème).

J’avais déjà évoqué comment embarquer une police dans la page html avec le css dans un précédent article.

Attaquons-nous à des fonctions qui peuvent paraître aussi nécessaires qu’un gif animé, mais qui pourraient être nettement plus pertinentes en d’autres circonstances.

Modifier l’opacité d’une image au survol par la souris
Idéal pour des menus imagés, pour mettre en avant une image dans une gallerie, ces quelques lignes de code sont loin d’être compliquées.
La première partie modifie l’opacité (alpha) par défaut de l’ensemble des images de la page ( img { } ) en établissant la valeur à 75% (opacity:0.75;) de l’opacité « normale ». Comme mon fond est blanc, ça aura comme conséquence d’éclaircir l’image.
La deuxième partie modifie l’opacité au survol des images par la souris ( img:hover { } ) en rétablissant l’opacité complète (opacity:1;).
On note que dans les 2 parties, on ajoute une ligne de code pour assurer une transition linéaire douce entre les 2 valeurs de l’opacité sur une durée de 0.7s.

img {
-webkit-transition: opacity 0.7s linear;
opacity: 0.75;
}
img:hover {
-webkit-transition: opacity 0.7s linear;
opacity: 1;
}

Changer la couleur de sélection du texte
Ici aussi, de la pure cosmétique avec le changement de la couleur de sélection du texte. Au lieu de compter sur la couleur par défaut de mon navigateur (bleu ciel), j’ai décidé de me mettre en accord avec la charte du blog : le orange.
La première partie du code s’en charge très bien en établissant la valeur hexadécimale de la couleur de sélection à #FF8000 (mon « orange »).
La deuxième partie du code est optionnelle. Je l’ai composée pour éviter que la sélection ne dépasse littéralement de la ligne de texte (elle avait la fâcheuse tendance d’empiéter sur la sidebar). Phénomène que j’ai croisé très souvent sur le web, mais qui semble ne gêner que moi. Cette ligne de code n’a pour seul intérêt que de masquer ce qui « sort » de la zone nommée « content », zone qui délimite le texte dans mon thème.

::-moz-selection {
background:#FF8000;
}
::selection {
background:#FF8000;
}

#content {
overflow: hidden;
}

Voilà, vous savez tout. Amusez-vous bien.

#blog #hack it yourself #sciences

De la 3D pour l’iPad

Nicolas, le 13 avr 2011

Je suis pas fan de la 3D.
Pour 2 raisons :
– je trouve ça ridicule de regarder un écran avec des lunettes (hors problème de vue)
– j’ai un problème de parallélisme des yeux qui réduit énormément l’effet 3D basé sur la vision binoculaire.

Mais la réalisation du EHCI Research Group de Grenoble a tout pour me plaire : pas de lunette, pas de vision binoculaire requise. Appliqué à l’iPad par Jeremie Francone et Laurence Nigay du laboratoire informatique, pour l’instant à travers des exemples très simplistes, la 3D s’exécute via la localisation du spectateur par la caméra frontale du iPad, permettant au software de générer une image 2D avec la bonne perspective, émulant ainsi l’effet 3D. La localisation de la position du spectateur par rapport à l’iPad se fait en temps réel, ce qui permet cet effet 3D dynamique lorsqu’on bouge ou que l’on bouge le iPad (voir la vidéo).

La limite : ça ne fonctionne pas avec plusieurs personnes devant l’écran. L’usage est donc limité à un spectateur unique et ne pourra que très difficilement être étendu à des produits comme le cinéma ou la télévision.
Ceci dit, la solution est parfaite pour un iPhone, un iPod ou un iPad !

Attendons de vois ce qui en sera fait.

(via Cult of Mac)

#Apple #sciences

Monome – le plaisir de l’interface

Nicolas, le 10 mar 2011

Pour rebondir sur l’article précédent (Se constituer une playlist de qualité gratuitement et légalement), voici une interface absolument phénoménale aussi bien d’un point de vue design qu’utilisation.

Fabriquées de manière artisanale, en quasi permanente rupture de stock, les interfaces monome sont composées d’alu, de composants de grande qualité et de bois exotiques.

Le succès est au rendez-vous pour ce constructeur de Philadelphie. Le minimalisme associé à l’efficacité, le design très scandinave et la communauté de développeurs, qui abattent un boulot phénoménal pour constituer une base software open source à la hauteur du hardware, y sont certainement pour beaucoup.

Deux types d’interfaces sont proposées : les keypads monome, photo du bas, qui existent 3 tailles (16×16, 16×8 et 8×8) ainsi que les contrôleurs arc, photo du haut, en 2 ou 4 contrôles.
A noter que les keypads sont également disponibles en kit.

Je ne vous donne pas les tarifs, c’est indécent !

Si vous voulez avoir des idées sur l’usage de ces interfaces, jetez-vous sur les vidéos de Stretta.

#design #musique #sciences

Embarquer une police sans prise de tête

Nicolas, le 22 fév 2011

Vous avez pu le remarquer, j’ai fait un tout petit changement cosmétique sur ce blog en modifiant les titres des articles et les en-têtes des menus de la sidebar.
Histoire de changer des polices traditionnelles du web, je me suis dit « Mais pourquoi ne pas proposer quelque chose de plus exotique ? ». Il fallait dès lors que j’embarque une police spécifique dans les pages de ce blog.
Le moyen le plus simple pour ce faire ? Google web fonts !
1. Commençons par se rendre sur la page Google web fonts.
2. Sélectionnez la police qui vous plaît. Même s’il y en a pas des tonnes, il devrait y en avoir une pour vous satisfaire.
3. Vous avez dès lors un aperçu de la police choisie en plusieurs tailles ainsi que quelques infos diverses. Cliquez sur « Use this font ».
4. Deux lignes de code sont alors proposées.
5. Rendez-vous dans l’éditeur de votre thème.
6. Collez la première ligne de code (cf 4.) dans l’en-tête html, juste après le tag <head>.
7. Collez la seconde ligne de code (cf 4.) dans le CSS à l’endroit où se trouve qualifié la police que vous souhaitez modifier.

Voilà, c’est fini. Aucun besoin d’accès au serveur puisque Google héberge la police.
Je n’ai pas remarqué de changement conséquent dans le temps de chargement de mes pages.

#blog #hack it yourself #sciences

Coder pour le plaisir ? Alexandre Astier et ses iPad

Nicolas, le 31 jan 2011


Crédit photo : Korben

Comme le prouve cette vidéo, trouvée alors que je cherchais de l’information sur le code Objective C pour m’amuser en codant pour l’iPhone, l’iPod touch ou l’iPad, je ne suis pas le seul à « m’aérer l’esprit » en tapant de la ligne. C’est également le cas d’Alexandre Astier qui s’enfonce encore un peu plus dans son rôle de geek à la française.

#culture #sciences

WordPress bloqué en mode maintenance

Nicolas, le 01 août 2010

Je replace dans le contexte.
Dimanche matin, grasse matinée jusqu’à 9 heures, heure maximale autorisée par ma dernière fille. Petite revue de presse via mon iPhone, encore au fond du lit. Premier râle du bébé qui réclame son petit déjeuner.
Biberon, couche, la maison se met en activité et je me dis que je vais passer l’heure à venir à m’occuper de la petite pendant que la grande se douche et que la maman organise la journée dominicale. Je vais en profiter pour écouter « attentivement » (ce qui veut dire dans mon salon, avec l’installation sonore adéquate…) le dernier Chemical Brothers qui n’a eu jusqu’à présent, comme égard, que mon iPod dans le rames bruyante du métro. Il est temps de replacer cette galette dans les conditions qu’elle mérite.

Mais comme à chaque fois que je prends ce genre de décision, ça foire. Il y a un truc, un détail souvent, qui dérape.

Cette fois-ci, ce sera une mise à jour, en apparence anodine, de 6 plugins de ce blog wordpress.
Allez, je mets tout à jour d’un coup, comme ça ce sera fait.
Erreur… !
Les 4 premiers passent sans problème. Ca cale au 5ème.
J’attends. Patient. Mais pas assez.

La mise à jour semble bloquée.
Que faire ? Il n’y a rien à faire. Impossible d’annuler ou de revenir en arrière.

Résultat ? Mon blog est en rideau : page blanche avec mention « Briefly unavailable for scheduled maintenance. Check back in a minute. » OMG ! Aurais-je à nouveau planté mon blog ?! Un an à peine après avoir effacé par mégarde la base de donnée ? Mois d’Août maudit ! WordPress maudit ! Moment musical fini !

Heureusement, la solution s’avère très simple : connexion au ftp du blog avec Transmit (ou tout au soft similaire), affichage des fichiers cachés pour trouver le fichier « .maintenance » à la racine. Le détruire, et le tour est joué.
Aucune séquelle ! Je vais pouvoir reprendre l’écoute de Further.

#blog #hack it yourself #sciences #subjectif

Un anneau supplémentaire pour Saturne

Nicolas, le 08 oct 2009

spitzer jupiter ring

Je me souviens d’une réflexion de type brève de comptoir : « Franchement, c’est ridicule d’envoyer des mecs dans l’espace alors qu’on a pas tout découvert sur terre ! ». Allez, Marcel, remets donc une tournée et en attendant penchons-nous sur cette découverte assez surprenante : un nouvel anneau a été découvert autour de Saturne. Comme quoi, notre propre système solaire nous réserve encore de jolie surprise.
Et je vous vois venir avec vos questions : « Comment se fait-il qu’on ne l’ait pas vu avant ? » Tout simplement parce que cet anneau, d’un rayon intérieur de 7 millions de kilomètres et extérieur de 14 millions de kilomètres, est gigantesque (regardez la photo -crédit : NASA/JPL-Caltech/Keck- si vous ne me croyez pas) et qu’il est quasiment invisible. Au point que si on se trouvait en plein dans celui-ci, on ne s’en rendrait même pas compte ! Cet anneau a été observé à l’aide du télescope spatial Spitzer qui en a enregistré le spectre infra-rouge. Ce sont les faces sombre et lumineuse, phénomène inhabituel, d’une lune de Saturne, Lapetus, qui ont mis les scientifiques sur la voie de cette découverte. Cet anneau serait composé de dépris poussiéreux de Phoebe. Mais le « pourquoi du comment » reste encore à déterminer.
En voilà une belle leçon de découverte, qui survient juste après l’affaire de l’eau sur Mars, sous forme de glace, et sur la Lune, sous forme de rosée, qui confirme qu’on a bien raison d’envoyer des « mecs dans l’espace ».

Source de l’information : space.com

#sciences

Star Size Comparison

Nicolas, le 29 août 2009

 
Voici une petite vidéo superbement réalisée qui relativise beaucoup de choses.
Surtout la place que nous occupons dans notre environnement au sens le plus large du terme. Je ne vous cache pas qu’on peut ressentir un certain vertige à envisager soudainement que l’infiniment grand est effectivement… infiniment grand. Comme 2009 est l’année de l’astronomie, profitons pour admirer ce fabuleux paysage que nous présente notre univers et qu’autours du nombril que nous considérons être, il y a tout le reste du corps.
Je vous laisse profiter de cette magnifique vidéo. Les puristes reconnaîtront, d’ailleurs, non sans un vrai plaisir nostalgique, la musique du film Le Trou Noir de Gary Nelson.

#sciences #vidéos

La vidéo arrive dans la presse écrite

Nicolas, le 24 août 2009

entertainment weekly
Crédit photo : gdanny

Et ce sera dans les éditions de Los Angeles et de New York du magazine Entertainment Weekly pour la semaine du 18 septembre.
Un écran LCD, équivalent à celui d’un téléphone portable sera inséré au sein du magazine. Ce premier présentera pour caractéristiques 2,7mm d’épaisseur (!) et une résolution de 320 par 240 pixels. Il pourra emmagasiner 40 minutes de vidéo et sa batterie, rechargeable par mini USB, tiendra 70 minutes.
Les publicités qui y seront diffusées concernent les programmes de la chaîne CBS et la boisson Pepsi. Bien entendu, cette forme de publicité est bien évident un vrai coup de… pub ! Car elle est nettement plus chère qu’une publicité presse écrite traditionnelle. Et ne va pas se généraliser tout de suite. On est donc encore loin de ce qu’on a pu voir dans certains films d’anticipation, mais les innovations commencent un peu toujours de cette façon. Il y a fort à parier que le principe va continuer à évoluer et la presse écrite d’autant plus s’animer. Verra-t-on alors une fusion totale du multimédia pour sauver ce qui reste de l’écrit ? C’est fort probable.

Via BBC News et Philippe qui m’a donné l’info.

#média #sciences

Un nouveau dans la famille des trous noirs

Nicolas, le 02 juil 2009

2941518598_38bfc4952f_b
Crédits photo : The supermassive black hole at the center of our Galaxy du Smithsonian Institution

Je suis d’accord, j’ai pris du retard sur le test du Canon PowerShot G10, mais je vous assure que c’est en cours et que ça ne va plus trop tarder (« Je travaille, moi, ma petite dame! »).

En attendant, voici une grande nouvelle qui va intéresser, j’en suis sûr, l’ensemble de mes 25000 lecteurs mensuels (je viens d’apprendre ça, il est un peu logique que je me la pète un petit peu).
Depuis que j’ai vu, petit, le fabuleux films du même nom, je suis passionné par les trous noirs. Et quelle ne fut pas ma joie d’apprendre aujourd’hui, via un article de Wired, que leur famille s’est agrandie.
Après les petits et les énormes trous noirs, on vient enfin d’en découvrir un de taille moyenne. 500 fois la masse de notre soleil, c’est vous dire. Un petit trou noir oscillant entre 3 et 20 fois la masse solaire. Cette découverte que l’on doit aux chercheurs du Centre d’Etude Spatiale des Rayonnements (« Allons z’enfants de la Patriiii-iiieuuuuh ») devrait aider les scientifiques à en apprendre un peu plus sur les très gros trous noirs. Pour rappel, un de ces derniers squatte allègrement notre galaxie (voir la photo ci-dessus).
Il ne vous reste plus qu’une chose à faire, audience déjà captivée, c’est vous jeter sur Google Sky, repérer la galaxie ESO 243-49 afin d’y localiser le « Hyper-Luminous X-ray Source 1« . C’est le nom de ce trou noir de moyenne taille.
Si jamais vous n’y arrivez pas, pas de soucis, rattrapez-vous en regardant une fois de plus les 4 premières saisons de Battlestar Galactica.

#sciences