Drive

Nicolas, le 15 jan 2012

J’en ai subi de la pression concernant ce film, Drive, avec  » le tu-comprends-y-a » Ryan Gosling. Pression effectuée par quelques unes (et un) de mes ancien(ne)s collègues. Drive était le film à voir.
Ce que j’ai fait dans la soirée d’hier. Et j’ai été plutôt séduit.
Pour résumer, voilà un bon film mêlant malfrats, grosses cylindrées et relations amoureuses naissantes de manière improbable entre un héros ténébreux et demoiselle qui porte le malheur sur les épaules mais n’en subissent pas les affres physiquement.
Un bon film ? Oui, car Drive réussit là où la série des Fast & Furious ou encore des Transporteurs ne nous donnent que de grossiers navets. Il y a dans Drive une forme d’élégance, de bon goût, qui réside dans les personnages, dans les images, le traitement des situations, les silences, la bande son et, même, le choix des voitures.
Si le scenario de casse pas trois pattes à un canard, ce film est un bon moment de surréalisme populaire. A voir.

#culture