Innovation, justice et concurrence

Nicolas, le 26 sept 2012

Steve Wozniak iPhone 4S

Le différent le plus profond entre Steve Wozniak et Steve Jobs résidait dans la distribution libre du schéma de l’ordinateur qu’ils avaient créé ou sa commercialisation. Steve Wozniak a toujours penché vers le partage et le libre, c’est un fait. On se souviendra également de cette vidéo de Woz jailbreakant le premier iPhone le jour de sa sortie.
Il est donc logique que le résultat du jugement dans l’affaire qui oppose Apple à Samsung le rende malade, alors qu’il aurait la joie de Jobs s’il avait été encore parmi nous.
Ce jugement condamne Samsung pour l’usage de brevets déposés par Apple.
Je n’aime pas Samsung. Ni leurs produits que je considère être de mauvais plagiats, ni leur attitude, de celle du PDG, dont l’arrogance égale celle d’Iznogoud, de celle des équipes marketing commentaire qui confondent animation et dictature.
Je n’aime pas Samsung et j’aime les produits Apple qui me donnent entière satisfaction. Sans aucune déception depuis déjà plusieurs années.
Je n’aime pas Samsung, j’aime Apple et pourtant, je déteste cette décision de justice qui, à mes yeux me semble être tout sauf de la justice intelligente et positive. Mais une justice économique et de lobby.

La cour de justice a protégé les intérêts d’Apple, société américaine devenue géante et riche. Société qui, avec ses pairs de l’informatique (Facebook, Google,…), nous font un tout petit peu oublier les déconvenues de l’industrie automobile moribonde, en nous laissant encore croire que la richesse et le rêve américain sont encore d’actualité.
Samsung copie les produits d’Apple ? Peu importe : tout le monde le sait et ils le font mal. Apple n’a jamais copié, ne s’est jamais inspiré lourdement de quoi que ce soit ? Je n’en mettrais pas ma main à couper, aussi bien concernant la technologie que le design.
Condamner Samsung pour plagiat, c’est ralentir l’innovation et permettre au leader de se complaire dans sa position en ne prenant plus le moindre risque d’innover. Apple n’a jamais été aussi innovante qu’à l’époque où c’était le challenger. Microsoft n’a jamais été aussi inventive que depuis qu’elle doit ramener son OS mobile sur le devant de la scène face à Android et iOS. On n’a jamais autant reproché à Apple de se tourner les pouces que depuis qu’elle a une telle position dominante.
Même si ce dernier reproche est injustifié, il est important de catalyser l’innovation, l’imagination et la prise de risque. Tout ça n’étant possible que si la concurrence est assurée. Ce que ne permet pas cette politique de brevet. Bien évidemment, si l’innovation est dirigée par la volonté de richesse, le combat est perdu d’avance et on est bien loin du « think different » que prônait la marque à la pomme.
Qu’adviendra-t-il de l’innovation est systématiquement soumise au combat des brevets où argent et lobby sont les vraies armes ? Notre univers de geek va devenir bien triste.

Jobs est mort, vive Woz.

#Apple #média #sciences