True Detective

Nicolas, le 26 jan 2014

tv_true_detective02

HBO nous a habitué, depuis de longues années, aux séries de qualités. Gros budgets et beaux castings, la chaîne privée ne laisse rien au hasard pour notre plus grand bonheur. Avec True Detective, tous les ingrédients sont là pour faire une bien bonne série policière aux antipodes des dernières productions US (exception faite de The Killing, parce que d’origine danoise). Ici, ça colle à la semelle, ça s’englue dans la melasse, ça sent le Bourbon, le tabac froid et les vieux intérieurs de berlines bon marchés.
On retrouve des victimes tout droit sorties d’Hannibal et des enquêtes traitées à la vitesse d’un Clint Eastwood post 2000.
Les couleurs sont toujours légèrement passées, troublant les repères temporels et ce n’est pas Woody Harrelson qui arrange les choses, excellant dans son rôle de vendeur de voitures d’occase qui a préféré donner dans le badge pour avoir une vraie raison de pourrir sa vie privée et de téter du goulot. Le tout accompagné d’un Matthew McConaughey et d’un Kevin Dunn qui semblent être nés pour ces rôles de détectives de province.
Hypnotisé dès les premières minutes de la série dont les images s’enchaînent comme un hommage à Lynch ou à Depardon, je peux vous assuré qu’il faudrait avoir embauché un illestré au scenario pour que je ne reste pas fidèle à cette série.

True Detective est diffusée depuis ce mois de janvier sur HBO.

#média