Vive la fibre optique ! (avec Free)

Nicolas, le 16 déc 2009

iMac dans bibliothèque

Voici quasiment un mois que nous avons déménagé.
Un mois. A peine le temps qu’il faut pour vider les cartons, trier et ranger toutes les affaires, acheter et monter quelques meubles Ikea.

Pendant ce mois, j’ai eu le plaisir de recevoir ma nouvelle Freebox, celle qui se connecte à la fibre optique. Parce que j’ai la chance d’avoir emménagé dans un appartement (réellement) connecté à la fibre optique. C’est donc tout naturellement que j’ai souscris à l’offre ad hoc.

Premier constat, pas de procédure de déménagement lorsqu’on passe d’une offre ADSL à une offre fibre optique en changement de domicile : il faut résilier l’ancienne ligne pour souscrire à la nouvelle en demandant un remboursement des frais de résiliation. Les délais d’activation de la ligne et d’envoi de la Freebox ont été assez raisonnables et j’ai pu constater, dès le premier coup d’oeil sur les 2 boîtiers, que la qualité de fabrication n’a rien à voir avec ma précédente Freebox ADSL : les connectiques sont nettement plus solides et le plastique semble plus… solide. Pour ce qui est du design, rien de neuf, les box sont toujours aussi horribles.
Au rayon des nouveautés, on trouve une petite télécommande pour la Freebox optique. Cette dernière peut effectivement être branchée sur un écran pour diffuser la TV en HD (prise HDMI), mais pas de disque dur intégré. Côté Freebox HD, rien de changé.

L’ensemble déballé, je connecte le tout en CPL, une TV sur le boitier HD (je n’ai qu’une télévision… la honte!), 2 macbook pro en Wifi et un iMac en ethernet, histoire d’avoir un poste à fond de bande passante.
Mais le premier soir, c’est un peu n’importe quoi : la Freebox Optique indique une heure erronée, le débit est très moyen, impossible de modifier quoique ce soit via l’interface d’administration Free et, donc, pas de bouquet Canal Sat, ni de wifi ou de fonction routeur.
Un petit coup de fil à l’assistance de Free pour constater que personne n’est formé pour les questions liées à la fibre optique.

Je prends mon mal en patience et dès le lendemain, tout est en ordre.
Ligne téléphonique activée, abonnement Canal Sat réactivé, fonction routeur et wifi, ok. Les Freebox sont opérationnelles et prêtes pour un petit test de bande passante. Le test traditionnel que j’effectue à chaque déménagement (enfin, pour les 6 derniers) avec, à la clef, souvent de la déception.

En voici le résultat en image :

fibre optique - test degrouptest.com

Comme vous pouvez le voir, ça « avoine » sévère ! Les 84Mbps en download (en dessous des 100Mbps théoriques) assurent le téléchargement de 700 Mo en un peu plus d’une minute (image disque depuis le ftp Free) tandis que les 73Mps en upload (au dessus des 50Mbps théoriques) permettent de se la péter, mais ne me sont pas vraiment utiles.
Concrètement, c’est le wifi qui, désormais, limite ma vitesse de connexion et, depuis le iMac connecté en ethernet, le chargement des pages est tout bonnement instantané. Un vrai plaisir de surfer dans ces conditions !

Sur ce, je vous laisse pour profiter de la fin de mon premier jour de congé parental en regardant la fin de la soirée 20ème anniversaire des Simpson à la TV.

Note : durant la rédaction de cet article, j’ai donné 1 biberon et rattrapé 25 fois la tétine.

Edit : N’hésitez pas à poser vos questions, donner vos remarques. JLB et moi, nous nous sommes pas mal renseignés sur la question du déploiement de la fibre optique et nous devrions pouvoir vous répondre…

#tests